Miles Davis - Miles Davis Sextet - Jazz At The Plaza (1957)[HD-SACD-DSD64](2000)(Buddy007)

Téléchargement & Détails

Téléchargement Anonyme

Nous vous recommandons fortement l'utilisation d'un VPN pour télécharger vos torrents en toute sécurité & anonymat :

Accéder au VPN
Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Dsd Sacd Album Jazz
Seeders 11 Leechers 1 Complétés 16
Informations Voir les informations
Fichiers 22 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler

Miles Davis - Miles Davis Sextet - Jazz At The Plaza (1957)[HD-SACD-DSD64](2000)

ikk4.jpg

Un Merci me suffit, un commentaire me réjouit! C'est le salaire de l'uploader...Merci!
liwy.gif
EXTRAIT VIDÉO : The Miles Davis Sextet Jazz At The Plaza 1958

3372X9z.png

Album : Miles Davis - Miles Davis Sextet - Jazz At The Plaza (1957)[HD-SACD-DSD64](2000)
Artiste : 
Miles Davis - trompette

John Coltrane - saxophone ténor

Julian "Cannonball" Adderley - saxophone alto

Bill Evans - piano

Paul Chambers - contrebasse

Jimmy Cobb - batterie

Nombre de Piste : 4
Durée : 40:26
Année : 1957/2000
Label
 : Columbia 
CS 85245
Recording Date : 
Plaza Hotel de New York.9 septembre 1958

Miles Davis Sextet - Jazz At The Plaza 
Jazz at the Plaza est un album live de Miles Davis. Il a été enregistré en 1958 mais édité en 1973.

yzho.jpg

Miles Davis

Miles Dewey Davis III, né le 26 mai 1926 à Alton, dans l'Illinois et mort le 28 septembre 1991 à Santa Monica, en Californie, est un compositeur et trompettiste de jazz américain.
Miles Davis commence à jouer de la trompette à l'âge de treize ans. Il fut à la pointe de beaucoup d'évolutions dans le jazz et s'est particulièrement distingué par sa capacité à découvrir et à s'entourer de nouveaux talents. Son jeu se caractérise par une grande sensibilité musicale et par la fragilité qu'il arrive à donner au son. Il marque l'histoire du jazz et de la musique du XXe siècle. Beaucoup de grands noms du jazz des années 1940 à 1980 travaillent avec lui.

Les différentes formations de Miles Davis sont comme des laboratoires au sein desquels se sont révélés les talents de nouvelles générations et les nouveaux horizons de la musique moderne ; notamment Sonny Rollins, Julian « Cannonball » Adderley, Bill Evans et John Coltrane durant les années 1950. De 1960 aux années 1980 ses sidemen se nomment Herbie Hancock, Wayne Shorter, George Coleman, Chick Corea, John McLaughlin, Keith Jarrett, Tony Williams, Joe Zawinul, Dave Liebman et Kenny Garrett ; c'est avec eux qu'il s'oriente vers le jazz fusion, dont il reste l'un des pionniers. La découverte de la musique de Jimi Hendrix est déterminante dans cette évolution, mais surtout le choc du festival de Newport, en 1969, où l'on assiste à l'origine exclusivement à des concerts de jazz, mais qui, cette année-là, programme du rock. Nombre de musiciens qui passent par ses formations de 1963 à 1969 forment ensuite les groupes emblématiques du jazz fusion, notamment Weather Report, animé par Wayne Shorter et Joe Zawinul, Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin, Return to Forever de Chick Corea, ainsi que les différents groupes de Herbie Hancock.
Miles Davis est un des rares jazzmen et l'un des premiers musiciens noirs à être connu et accepté par l'Amérique moyenne, remportant même le trophée de l'homme le mieux habillé de l'année du mensuel GQ pendant les années 1960. Comme Louis Armstrong, Miles Davis est ce phénomène curieux : une superstar du jazz. À la différence de son glorieux aîné qui avait recherché l'intégration à la culture grand public dominée par la population blanche, le parcours musical de Miles Davis s'accompagne d'une prise de position politique en faveur de la cause noire et de sa lutte contre le racisme. En 1985, il participe à l'album Sun City contre l'apartheid à l'initiative de Steven Van Zandt.

En France, c'est l'enregistrement de la musique du film Ascenseur pour l'échafaud (1957) de Louis Malle qui le rend célèbre. Son dernier album, Doo-bop, publié en 1992 après sa mort, laisse éclater des influences rap. 
Genre: Jazz (Hard Bop)
gv6u.jpg

w0e9MXO.png

Codec Audio : [HD-SACD-DSD64]
Avg. Bitrate : 5645 kbps
Taille :  1.62 GB (1 741 668 352 bytes)
Dynamic Range : 15
Source : SACD Rip (PS3)
Cover : Front/Back/Inside/CD

slt0.jpg

jd26.jpg
EXTRAIT AUDIO

5lan.jpg

52VHdWQ.png

DR15-8:32 01-If I Were A Bell (live) (stereo)

DR15-10:39 02-Oleo (live) (stereo)

DR16-10:19 03-My Funny Valentine (live) (stereo)

DR14-10:57 04-Straight, No Chaser (live) (stereo)

xUcB1Ki.png

Mes Autres Upload En HD
bouton-clignotant-gif0109.gif

0bdo.jpg

Pour lire un Fichier ISO SACD, je préconise la méthode suivante.Télécharger ce logiciel de lecture audio Foobar http://www.foobar2000.org/download Et le plugin pour ouvrir l'ISO SACD  http://sourceforge.net/projects/sacddecoder/Et voilà un tutoriel pour tout bien configurer. Attention, c'est laborieux, mais la satisfaction est grande!Tutoriel Foobar : SACD (Super audio CD Decoder) Pour les utilisateurs de Mac , voilà un très bon lecteur audiophile AUDIRVANA que l'on trouve sur le site ygg Audirvana


Pour extraire les fichiers d'un ISO provenant d'un ripp PS3-SACD il faut utiliser un des 2 logiciels

ISO2DSD : http://www.sonore.us/iso2dsd.html?

il peut également extraire au format DFF

facile d'utilisation


- SACD-ripper ; http://github.com/sacd-ripper/sacd-ripper?

En fait c'est un package qui contient le programme sacd_extract.exe

avantage il est open source et écrit pas le programmeur du rippeur sur PS3

mais il faut lui adjoindre une interface graphique (GUI) : http://sourceforge.net/projects/sacd-extract-gui/?

que l'on met dans le meme répertoire (a moins d'etre un adorateur de la déesse "ligne de commande".


Bing boum ils vous pondent les fichiers DSF ou DFF (au choix) des différentes pistes.


Y'en a qui gravent l'ISO sur DVD, mais il faut un lecteur qui accepte qui accepte les DVD-R

Ils sont peut nombreux : liste quelque part sur le Web.

Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Bazballe2

    31.14Go - 9.50Go

    Ajouté par Bazballe2 il y a 1 jour

    Danke  très goof